fbpx

Inscris-toi à mon info lettre
et ne manque aucun article à venir.

le pouvoir des fausses croyances par rapport à l'argent

Comment commencer à ne plus les écouter?

Et si je vous disais que je suis obsédé par l'argent. Oui! Oui! Oui! je l’avoue. Je suis obsédée par l’argent…eh! Oui! L’argent! AAAAAH! - Ça y est, je l’ai dit! - 

Mais attendez avant de sortir votre croix de fer et votre gousse d’ail, je ne suis pas un monstre, ni un être cupide, sans foi ni loi, prêt à tout pour avoir de l’argent. C’est une fausse croyance de croire que je suis un être démoniaque parce que je suis obsédée par l’argent. 

More...

En fait, j’ai réalisé que même si j’avais réussi à me libérer du stress financier, j’étais obligée de reconnaître que la question d’argent s’imposait à moi de manière incessante. Je devais assumer, si je voulais être honnête envers moi-même, que le mot « argent » faisait partie de mes pensées au quotidien … pas vous?  

Lisons ensemble cette définition :

«Obsession. nom féminin
1. Idée, image, mot qui s'imposent à l'esprit sans relâche
Synonymes : hantise - idée fixe - obséder
2. PSYCH. : Représentation, accompagnée d'états émotifs pénibles, qui tend à accaparer le champ de la conscience. »  Google obsession définition 

Mot qui s'impose sans relâche...hum!"

Et bien, faisons ensemble un petit exercice de réflexion:
Pour commencer, faites comme moi et réfléchissez à votre journée. Analysons ensemble l’omniprésence du mot argent: 

  • Je me lève le matin et je me prépare soit pour continuer mes projets, pour aller faire des ventes ou pour aller travailler  - je dois aller faire de l’argent
  • Ensuite, je dois faire des courses pour manger, pour m’habiller, pour bricoler, pour célébrer, pour m’entraîner - il me faut de l’argent -  
  • Puis, c’est Noël, la Saint-Valentin, Pâques, la rentrée, les fêtes d’anniversaires, les vacances, les imprévues, les sorties, l’hiver - il me faut encore plus d’argent -  
  • Sans oublier, qu’à la maison, il y a le bal de tous les comptes à payer dans un mois, le loyer, l’hypothèque, les taxes, les assurances, le chauffage, l’eau chaude, les cellulaires, la télévision, l’internet, les dettes, le crédit  - J’ai besoin de plus d’argent

Bref, que ce soit pour manger, pour voyager, pour nous loger, pour nous réchauffer, pour boire, pour nous mettre en forme, pour rester en santé, pour survivre, nous avons besoin d’argent et nous y pensons constamment. Le mot argent est omniprésent que ce soit pour l'argent que nous avons, ou que nous n’avons pas et que nous voudrions avoir. Il revient sans cesse à la charge pour la quantité que nous devrions faire, que nous n’avons pas assez, que nous allons manquer ou que nous avons en trop… l’argent fait partie de nos pensées au quotidien.

Alors oui! je suis obligée de reconnaître que la question d’argent s’impose dans mon esprit, sans relâche…pas vous ? 

Alors, pourquoi se faire croire que nous ne pensons pas à l’argent et que l’argent n’est pas important? Pourquoi penser qu’une personne est malsaine, égoïste, avare, profiteuse, hypocrite,  parce qu’elle pense à l’argent ? 

Parce que nous sommes conditionnés, par de fausses croyances par rapport à l’argent qui nous a été imposé au fil des siècles et que nous avons perpétué de génération en génération. Elles ont été créées pour nous limiter dans notre épanouissement et malheureusement, elles continuent à le faire.

Maintenant que ce point est clarifié c’est-à-dire que je ne suis pas un être vil et cupide, mon obsession, ces dernières années, a plutôt été concentrée sur ces fausses croyances reliées à l’argent et le pouvoir de celles-ci sur notre vie.

Reconnaître le pouvoir des fausses croyances face à l'argent dans notre vie!

Je ne ferais pas ici la révolution contre le système et je ne dirais pas non plus que tout est la faute des gouvernements, mais bon, posons-nous la question: 

Comment peut-on manipuler un peuple si celui-ci a du pouvoir financier? 

Donc la solution est de faire croire au peuple que l’argent est sale, que penser à vouloir de l’argent est mal et de nous conditionner à croire que si je pense à l’argent, je ne suis pas une bonne personne et que je vais aller en enfer. Puissant comme conditionnement!

Nous sommes tous conditionnés à croire en quelque chose même ceux et celles qui se disent ne croire en rien, croient qu’elles ne croient en rien... C’est comme si l’être humain était formaté pour sa survie à devoir croire en quelque chose. L’espoir …j’imagine! 

Alors selon les pays, les nationalités, les religions, les castes, les domaines, les niveaux de vie, et j’en passe, nous croyons ce en quoi l’on nous a élevés. À mon sens, chaque croyance se vaut pour autant qu’elle ne nuit ni à soi-même ni aux autres. 

Lorsque ces croyances finissent par nuire, elles deviennent de fausses croyances, et croyez-moi quand je vous dis que les fausses croyances concernant l’argent sont très puissantes. Et elles font partie de celles qui sont les plus encouragées dans le langage collectif et populaire. Combien de fois avez-vous entendu: 

« L’argent ne fait pas le bonheur, mais rend le malheur confortable »

« Il vaut mieux être pauvre et en santé »

« Les femmes ne font pas d’argent »

« Les riches sont des voleurs et des profiteurs »

« Les artistes qui sont riches ont vendu leur âme au diable »  

«  L’argent est sale »

« L’argent ne pousse pas dans les arbres »

« Il faut travailler dur pour avoir de l’argent »

« Si tu gagnes trop d’argent, tu vas changer »

« Nous sommes faits pour un petit pain »

« Si vous êtes riche, vous devez être égoïste »

« L’argent est la racine de tous les maux »

« L'argent empoisonne »

« L’argent, ce n’est pas important » 

...

Le problème est que chacune de ces fausses croyances nous entraîne dans une vie qui n’est pas forcément la nôtre. Nous sommes si fortement conditionnés à y croire que nous ne voyons même pas leur impact. Et il est là le vrai problème.


Silence radar pendant plus de 6 mois

Je vous disais dans mon post du 18 décembre 19 sur ma page Facebook www.facebook.com/intelligencefinanciere  que j’avais été paralysé par une fausse croyance par rapport à l’argent.  Et j’ai mis un certain temps à m’en rendre compte. 

Après mon live du mois de juin 2019 sur ma page Facebook, je voulais vous parler du stress financier, parler de son impact dans notre vie. Je voulais vous donner des astuces pour réussir à le vaincre. De plus, je voulais aussi partager l’idée que tout le monde pouvait se libérer du stress financier, car j’avais réussi à ne plus en vivre malgré un compte en banque pas mal vide. C’était à mon sens un atout majeur, car personne ne pouvait utiliser cette excuse: 

- « Oui, mais bon, pour toi Natacha, c’est facile de ne pas avoir de stress financier, tu as beaucoup d’argent. » - eh! Oui! il existe aussi une fausse croyance qui est de penser que parce qu’une personne a de l’argent, elle n’a plus de problème. 

Sauf qu’en chemin,  j’avais omis une autre fausse croyance. Vous savez celle très populaire qui donne du pouvoir à notre valeur intrinsèque en fonction de la quantité d’argent qu’il y a dans notre compte en banque.  C’est-à-dire pour être plus clair, de croire que si tu n’as pas d’argent, tu n’as pas de valeur. Et j’ai inconsciemment adhéré à cette fausse croyance.

Dans mon enthousiasme, j’avais oublié son pouvoir sur moi et la petite voix dans ma tête qui allait me bombarder de limitations:

  • "Comment est-ce que je peux parler d’argent? Je n’ai aucun pouvoir, aucune influence avec un compte en banque vide. Les gens ne vont pas me prendre au sérieux."
  • "Et est-ce que je peux vraiment aider les autres si j’ai, moi aussi, des difficultés financières?"
  • "Comment me donner de la crédibilité lorsque je vous parle d’intelligence financière, de solutions et de moyens pour atteindre vos plans financiers, réussir à vivre sans stress financier et réaliser vos objectifs si je ne suis pas financièrement à l’aise?"

 J’avais mis ma valeur personnelle au même niveau que celui de mon compte en banque.  

Et c’est ainsi que j’ai donné du pouvoir à cette fausse croyance. J’ai cru que je n’avais pas assez de valeur personnelle, d’expériences, de capacités intellectuelles pour pouvoir vous motiver à croire que vous pouvez vivre sans stress financier.  - Pourtant je suis un bon exemple puisque je vis sans stress financier avec un compte en banque presque vide.;) 

Voir les vraies affaires

Alors j’ai décidé de creuser un peu plus loin. Je me suis posé les questions suivantes: comment ça se fait que je n’aie pas assez confiance en moi et que je ne me donne pas plus de valeur ? Et quelle est la valeur que je me donne? D’où vient cette fausse croyance? Pourquoi est-ce que je ne suis pas plus riche? 

Et j’ai fini par comprendre que c’était une fausse croyance face à l’argent que ma mère m’avait inculqué inconsciemment et qui, malheureusement, m’avait conditionné à perpétuer un comportement me privant de succès et de richesse. 

J’étais alors convaincue qu’il me fallait vivre une vie de restriction financière pour être aimée et reconnue par ma mère. Quand j’ai compris le pouvoir de cette fausse croyance sur ma vie et comment elle a guidé les choix que j’ai faits, je me suis mise à en parler.  J’ai commencé à reconnaître que ma valeur n’avait aucun rapport avec la quantité d’argent que je pouvais avoir. J’ai compris que l’on pouvait m’aimer même si je faisais peu ou même beaucoup d’argent.

Certes, maintenant il me faut apprendre à accueillir l’abondance financière et à développer mon Qi financier #1. Mais, quelle que soit la richesse, la quantité d’argent que je vais faire circuler dans ma vie, ce sera en fonction de mes objectifs et de mes plans financiers et non plus en fonction qu’une fausse croyance.

En résumé

  • Reconnaître la place que prend l'argent dans sa vie
  • Détecter quelle est la fausse croyance qui vous nuit
  • Ne pas juger 
  • Connaître sa valeur intrinsèque
  • Voir les vraies affaires
  • Développer son intelligence financière
  • Accueillir l'abondance financière

Conclusion


Bon, je dois le reconnaitre, cela n’a pas été aussi simple qu’il n’y parait pour que je comprenne l’influence des fausses croyances dans ma vie. Pendant de nombreuses années, j’étais fière de dire que l’argent n’était pas important et que mes choix n’étaient pas fait en fonction de l’argent. Sans le savoir à l’époque, je m’enfonçais dans une spirale de restriction financière qui m’a amené à vivre pendant 9 mois dans un centre pour femmes en difficulté. 


Alors, faites-moi confiance quand je vous dis à quel point les fausses croyances face à l’argent ont du pouvoir sur notre vie et  réaliser que finalement ce sont elles qui ont guidé notre vie, n’est pas facile à accepter. Mais il est primordial de le faire et de comprendre que l’argent est un outil extrêmement important pour réussir sa vie et être heureux mais qu’il n’est pas un baromètre pour déterminer son bonheur et sa valeur personnelle.


Natacha Howard


Entrepreneure, artiste et taekwondoïste, diplômée aux Hautes Études Commerciales (HEC Montréal) en Gestion d'entreprise, fille d’entrepreneure, Natacha est, aujourd'hui, propriétaire d'une entreprise avec son conjoint. Anciennement conseillère financière pour la Financière Sun Life, ainsi que conseillère en rénovation et productrice en télévision, elle veut utiliser ses nombreux talents et sa passion pour la vie pour inspirer les femmes à croire en elles et à vivre la vie de leur rêve, libre, riche et heureuse.

Natacha Howard

Tu pourrais aussi aimer

Qui a dit que la vie était un long fleuve tranquille?

Comment réussir à atteindre ses objectifs et à faire partie des 8%?

Journal de bord: mes aveux !

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Inscris-toi maintenant à mon info lettre!

>